La chefferie Baham numériquement désenclavée

Grâce à la connexion internet fournie par Afrikanet Gosat, sa majesté Pouokam Teguia Max II,  peut consulter et envoyer des mails sociaux sans aucune difficulté.
 Lenteur  du débit de navigation, difficulté de connexion, débit très lent ou instable…Tous ces problèmes relèvent  aujourd’hui du passé  à la chefferie supérieure Baham, sise dans la région de l’Ouest Cameroun. Ceci grâce à la connexion internet  d’Afrikanet Gosat installée le  02 novembre 2017, par Casimir Ledoux Guifo, Cluster manager  Ouest,   et l’ingénieur Hermann Talla.  Cette équipe a  désenclavé numériquement le royaume c’est-à-dire monté le Kit  constitué d’une petite parabole de 74 cm avec une tête de réception à installer à l’extérieur et connecté à un petit modem à placer à l’intérieur.  Tout ceci en  15 minutes. « Nous pouvons sur coup de fil, vous installer le haut débit par satellite. L’autre avantage ce qu’on n’utilise pas des infrastructures terrestres mais satellitaires et  cela permet d’avoir haut débit en un temps record »,  glorifiait Derval  Dongmo, Office Manager  GoSat.
 Le coût de l’installation est évaluée  380 000 FCFA. Mais ce n’est pas l’essentiel. C’est que désormais, sa majesté Pouokam Teguia Max II, roi de ce peuple, a accès à l’Internet haut débit par satellite. Il  peut donc  consulter, envoyer des mails et échanger via les réseaux sociaux sans aucune encombre.  Tout un arsenal de service qui n’était pas possible avec les connexions GSM compte tenu de la situation géographique du village. « Il n’y avait pas de couverture de connexion internet à la chefferie Baham ; c’est la raison pour laquelle il a sollicité GoSat », justifie Casimir Ledoux Guifo.
Créée par Afrikanet Oxford UK, la société GoSat jouit  d’une reconnaissance internationale. D’autant plus que ses ingénieurs sont parvenus à offrir, par le passé, une assistance technique à de nombreuses entreprises à travers le monde, opérant dans divers secteurs d’activités. L’on peut citer les ressources minières, pétrolières et gazières, services financiers, l’agriculture et autres.
Christian Willy

 



Leave a Reply